Toi et moi, ça fait un nous!

La remise en question, tu connais? tu pratique ? 

Moi, très souvent, trop peut-être !

Mais aujourd’hui et grâce à l’aide de personnes bienveillante et bien attentionnée, j’ai trouvé qui j’étais. Dans ma part d’auteure, dans ma vie de tous les jours, les choses se mettent en place doucement. 
Je suis quelqu’un qui doute énormément, j’en ai parlé dans mon dernier article, mais le doute me permet d’avancer, tout comme la remise en question. 
Désormais, j’ai décidé d’assumer le fait que je suis une auteure hybride et multi-genre. Vois un peu ça comme le petit animal qu’est le caméléon. Je m’épanouis dans ce métier parce que je n’ai pas de cadre ni de limite. L’écriture, c’est un défi permanent. Savoir si je vais y arriver, savoir si l’histoire va plaire, savoir si ce que j’ai écrit est intéressant, si cela permet à toi lectrice de t’évader. Alors oui, je m’éclate plus à écrire des histoires sombres, des histoires tristes et rempli de mélancolie, mais si tu cherches bien dans ces différentes histoires, il y a toujours un côté positif malgré tout. 
Je te laisse le chercher pour ne pas spoiler mes propres histoires. 

Alors pourquoi, je te dis toi et moi, ça fait nous! 

Parce que sans cette relation intime entre toi et moi, il n’y aurait pas d’histoire, il n’y aurait pas de conférence et le monde se verrait plonger dans une monotonie cauchemardesque. Ce qui fait de bonnes histoires ou de bons auteurs (e) s, ou un bon lectorat, c’est un nous. Sans toi, je ne serais rien, sans moi, tu ne pourrais lire. C’est comme ça, nous sommes un couple si je peux dire. Mais un couple libertin! Aucune fidélité n’est attendue ici, bien au contraire. Lire d’autres plumes, écrire pour d’autres. C’est pour cela que je te parle parfois d’autres consœurs.

Avec Nelly Weawer, nous partageons souvent nos lectures. Avec ArieL I.S, Laurel Geiss et Nelly Boutchoki, nous partageons nos écrits dans un recueil de nouvelles. Avec Solène Layken, nous papotons beaucoup, avec Virginie Lloyd, c’est beaucoup de conseils et positive attitude, elle est un peu mon modèle. Bref, je pourrais t’en citer un tas d’autre comme ça mais j’aurais pas fini.

Tout ça pour te dire que pour moi, cette relation prend tout son sens quand j’ai un retour, que ce soit de toi lectrice ou d’un auteur. Un avis, une chronique, reste une chose importante pour pouvoir avancer. Quand tu prends le temps de répondre à un courrier, quand je vois que l’on cite mon nom ou un de mes titres, cela me touche toujours autant et je crois que cette émotion restera inchangeable. Et surtout quand tu prend le temps de me partager tes doutes, tes angoisses, tes joies, tes réussites, cela me touche tout autant.

Merci de m’avoir lu !

Je te fais un bisou et te dis à très bientôt.

Ta petite caméléon! 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s